Adrien's log

Yet Another Note Pad

Comment simuler une connexion lente ?

by adrien on 5 août 2011

Lors du développement d’un programme ayant des capacités réseaux ou bien si l’on souhaite tester son site en condition quasi-réel, nous avons besoin de ralentir la connexion client-serveur. J’ai récemment eu ce cas (hier en faite) lors de développement d’un formulaire d’envoi de fichier avec retour sur l’avancement en Ajax.

Pour ralentir la connexion entre le client et le serveur, j’ai utilisé sur ce dernier le logiciel « iprelay ». En faite il s’agit d’un petit script Perl que l’on trouve dans les repos Debian d’origine.

Installation

L’installation (extrêmement complexe) :

apt-get install iprelay

Paramétrage

(j’aime les gros titres)

Ensuite, voyons les options de la commande

-d #Pour lancer la commande en arrière-plan
 
-b #Pour spécifier la vitesse du lien en bytes par seconde

Et c’est fini ! Ben ouais, j’avais dit petit.

Un exemple d’utilisation :

iprelay -b 20000 8000:localhost:80

Ici, nous aurons une vitesse maximum de 20ko/s.

Le dernier paramètre, nommé « proxy » dans la langue iprelayenne, indique que nous nous connecterons sur le port 80 de la machine « localhost » via le port 8000. En gros, si je me connecte via le port 8000 mon débit sera bridé, si je passe par le 80, il ne le sera pas.

Donc, pour avoir accès à mon site en cours de développement dans des conditions proches d’une connexion WAN, je tape dans mon navigateur : http://ipduserveur:8000

Enfin, si vous avez lancé iprelay en mode interactif, vous pouvez voir et régler certains paramètres via les commandes « show » et « set ».

Pour ceux qui cherche une méthode plus complexe, avec gestion du ping et de paquets perdus pour leurs tests, je ne peux que les orienter vers la commande « tc », je ne m’y suis pas intéressé étant donné que celle-ci me paraît bien trop complexe pour mes besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *